Notre pédagogie

Notre projet éducatif

PROJET ÉDUCATIF d’Alter-Ego

 

L’association Alter-Ego, est une association de droit local crée en 1990 qui organise des colonies et des camps de vacances pour les enfants de 4 à 12 ans, ainsi que des classes de découvertes .
Notre projet est de réfléchir et d’agir afin d’améliorer l’accueil des enfants en centre de vacances, proposer des activités traditionnelles que les enfants apprécient et leur en proposer des plus innovantes qu’ils pourront découvrir.
Également permettre aux enfants d’user du droit aux vacances et donc être en vacances.

Il s’agit aussi de créer les conditions nécessaires à l’épanouissement de chacun, selon tous les aspects de la personnalité, ainsi qu’au développement du sens des responsabilités, de l’esprit d’initiative et de la créativité.
Susciter l’intérêt de la découverte d’un milieu naturel et humain différent du cadre de vie habituel par la connaissance, le respect et la protection. Assurer la sécurité morale, affective et matérielle des enfants en centre de vacances. Acquérir les connaissances techniques avec la possibilité de choix, d’évolution au rythme de chacun. Donner les moyens de développer les concepts de solidarité. Favoriser toute démarche pouvant tendre à l’autonomie. Permettre aux enfants de choisir leurs activités. Permettre aux enfants de participer aux animations et de les encourager à agir. Et surtout donner aux enfants le goût, la joie et le plaisir de vivre chaque instant.

Un centre de vacances est le lieu idéal pour jouer, s’amuser, rire, pratiquer ses activités préférées, se faire des copains, sans oublier que c’est aussi un lieu d’apprentissage des règles de la vie en société.


On en profitera pour faire prendre conscience à l’enfant de ses responsabilités et lui apprendre à connaître et respecter les autres. Prendre une douche, changer de vêtements, se laver les mains, ranger correctement ses affaires ne font pas toujours partie des réflexes et des habitudes quotidiens des enfants. La colonie de vacances s’impose par conséquent à l’enfant comme un lieu d’apprentissage de ces règles essentielles. L’équipe d’animation est présente pour les aider à acquérir ces réflexes. Nous demandons aux enfants de participer à la vie pratique du centre (dresser le couvert, débarrasser, passer un coup de balai…) afin qu’ils soient acteurs à part entière de leur séjour. 

L’ensemble des adultes a la responsabilité du bon déroulement du séjour Ils ont pour mission de faire respecter les règles élémentaires de savoir vivre . Les temps informels de repos, de détente ou de jeu sont indispensables pour l’hygiène physique et mentale des enfants (et des adultes). C’est aux adultes de les organiser dans la journée.
Nous organisons des animations où les enfants seront à la fois acteurs et spectateurs pour jouer, rire, s’exprimer, écouter, apprendre et surtout s’amuser.

 

L'association Alter-Ego est une association de droit local à but non lucratif inscrite au Tribunal d'Instance de Saverne VOL 38 F°85 et affiliée à la Fédération Départementale des Maisons des Jeunes et de la Culture du Bas-Rhin.
Date de création : 1990

SIRET :42218854000021 APE : 913E

Ll'ensemble de nos activités sont agrées par le Minstère de la Jeunesse et des Sports et le Ministère de l'Education Nationale .

 

Nous mettons l'accent sur :

  • La découverte d'activités nouvelles et innovantes
  • La découverte du milieu et la pratique d'activités de plein air
  • Des activités en fonction des âges
  • La qualité de l'encadrement
  • Une ambiance de vacances : L'équipe d'encadrement assurera la sécurité physique affective, morale, matérielle sans oublier une bonne hygiène corporelle et alimentaire tout en respectant le rythme de vie de l'enfant.
La pédagogie avec les enfants
La vie quotidienne
Une journée type en colo
La restauration
La sécurité

Pourquoi partir en colo ?

L’école se termine, enfin l’été! Pour votre enfant, cela signifie du plaisir et des activités. Mais le scénario n’est peut-être pas le même pour vous! Le train-train quotidien se poursuit et les vacances des tout-petits viennent s’ajouter à la liste de vos soucis : que feront-ils? Vous ne pourriez supporter l’idée de les savoir en plein mois de juillet, coincés entre quatre murs ou devant l’écran. Ils devraient prendre l’air! Pour pratiquer des activités récréatives ou culturelles, les colos offrent une solution tout indiquée à une garde estivale.
Il y a un mois ou deux, Charlot était bien heureux de se savoir inscrit à une colonie de vacances. Mais la date fatidique approche et fiston devient anxieux.

L’idée de quitter le nid familial le temps de quelques dodos suffit à le rendre méfiant et angoissé. Pourtant, vous vous êtes informé : la colo où il ira est populaire, agréé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports et lui procurera l’occasion de profiter du grand air et de pratiquer des activités supervisées, différentes et hors de l’ordinaire. Socialisation, partage, organisation, sécurité, autonomie, initiative : la colo lui apportera beaucoup… vous le savez ! Mais fiston boude, fait la tête et chigne. Évidemment, il ne saurait profiter du « changement d’air » en étant déstabilisé ou désorienté.

Catherine Hutter, psychologue à l’Hôpital pour enfants de St-Louis (Canada) croit que les colonies de vacances représentent un défi pour les jeunes : séparation avec les parents, rencontres, nouvelles obligations et tâches à apprendre, sports d’équipe, etc.… Selon la psychologue, le jeune qui aura eu l’occasion de vaincre ses peurs, qui aura vécu du plaisir en dehors de la cellule familiale et qui aura pu prendre conscience de certaines de ses forces et de ses faiblesses, aura bien grandi à la fin de l'été. Cependant, pour être réussie, l’expérience de colo doit être préparée!

Les colos et les camps : une étape vers l’autonomie!

L’expérience de camp, enrobée d'amour et de soutien, sera une occasion idéale de développer et d'exercer son autonomie et son initiative. Selon Danielle Laporte et Germain Duclos, l’enfant plus anxieux et craintif est celui qui bénéficiera le plus du séjour dans la mesure où ses parents croiront à la nécessité d’encourager son autonomie. Ils devront cependant préalablement le préparer, éviter de le surprotéger, lui confier des responsabilités et prendre conscience de leur propre difficulté à faire confiance à la vie.

Le plus important, selon eux, c’est de montrer à votre enfant que vous avez confiance en ses capacités. De cette façon, et tout en l’assurant de votre soutien et de votre amour inconditionnel, vous ne pourrez que susciter en lui de l’enthousiasme et le désir de se prendre en main. L’autonomie s’acquiert en la pratiquant dans le plaisir! Danielle Laporte et Germain Duclos Du côté des enfants, Les éditions de l'Hôpital Sainte-Justine (Canada).

Les activités de grand air : un monde à explorer et un intérêt à partager

C’est connu, les habitudes de vie acquises tôt durant l’enfance constituent un bon indicateur de l’état de santé de votre enfant lorsqu’il aura atteint l’âge adulte, et la pratique d’activités physiques en famille profite à tout le monde. Ainsi, il est important d’être actif à votre façon et de mettre l’activité physique au programme de votre vie familiale de tous les jours. L’été, le beau temps nous permet encore plus aisément de profiter d’activités au grand air. Un esprit sain dans un corps sain équivaut à un esprit actif dans un corps actif.

En tant que parent, il est donc important de profiter de la belle saison pour propager le goût d’une vie active, et ce, dès le plus jeune âge de vos enfants. Votre influence est drôlement plus importante que vous pourriez le croire! On ne le répétera jamais assez, le fait d’assurer aux enfants une activité physique adéquate peut aider à réduire le risque de développement de maladies chroniques et les taux trop élevés d’obésité, tout en améliorant estime de soi, aptitudes sociales, et comportement.

Une colonie de vacances ou un camp peut grandement contribuer à élargir l’horizon des activités en plein air de votre enfant. En tant que parent, Mamanpourlavie.com vous invite à montrer un intérêt pour la condition physique comme facteur de santé et de mieux-être pour vos enfants. Si cette initiative ne vient pas de vous, d’où viendra-t-elle?

Choisir une colo
Le succès de l'expérience de colo de fiston dépend grandement du processus de sélection d’une colo. Le choix d'un camp est très personnel et réfère à vos valeurs, à vos besoins, à vos goûts et à votre budget. Mais comment faire le bon choix? Quelles sont vos attentes et celles de votre enfant? - Préférez-vous un séjour en colonie de vacances ou dans un centre de loisirs sans hébergement ? - Quelle est sa personnalité et quels sont ses goûts? Préférera-t-il des activités variées ou une colo à thématique spécialisée? (musique, équitation, sports mécaniques, sciences…) - Désirez-vous un camp unilingue ou bilingue? -

Ces voyages qui forment la jeunesse

Comme le souligne Jean Houssaye dans son livre C’est beau comme une colo, Lors de leur création en 1876, les centres de vacances ont une simple fonction sanitaire et sociale : faire profiter du bon air les enfants malingres et pauvres. Aujourd’hui, leur but est avant tout éducatif. Pour Jean Houssaye, c’est une sorte de société en plus petit, ou chaque enfant va avoir des responsabilités, va apprendre à être autonome, à affirmer et développer sa personnalité. Bref c’est un formidable espace de socialisation.

En clair, envoyer ses enfants en colonie, c’est bon pour leur développement personnel et c’est leur donner de nombreux atouts pour leur vie future !

Pas d’inquiétude

Vous êtes convaincu qu’il faut les envoyer en colonie, mais vous avez quelques appréhensions ? Lorsque les enfants partent en centre de vacances, ce sont surtout les parents qui stressent ! Pourtant, inutile de s’inquiéter.

Les règles qui encadrent les colonies de vacances sont très strictes (l’organisme doit avoir l’agrément du Ministère de la jeunesse et des sports).

Les animateurs sont tous formés, et les règles de l’accueil et des équipements des enfants garantissent la sécurité de votre bambin. Vous pouvez l’envoyer en vacances le cœur léger. Théoriquement, il peut en profiter dès 4 ans, mais dans ce cas, il vaut mieux prévoir de courts séjours (1 à 2 semaines maxi).

Quelle colo choisir ?

Il existe aujourd’hui des offres différentes selon les colonies de vacances. Vous pouvez vous poser les questions suivantes avant de choisir :

  • Est-ce que la durée du séjour est adaptée à l’âge de votre enfant ?
  • Est-ce qu’il a des amis ou frères ou cousins qui feront le même séjour ?
  • Est-ce que les activités proposées sont susceptibles de lui plaire ?

Si vous en avez l’occasion, renseignez-vous auprès de parents qui ont déjà envoyé leurs enfants dans la même colonie.

Attention à vous y prendre à l’avance : certains centres sont vite complets. Séjour linguistique, stage d’équitation… à vous de choisir… et à votre enfant aussi ! Car c’est lui qui va partir ! Et n’oubliez pas que la colonie, cela reste des vacances ! Votre enfant ne part pas pour devenir champion dans telle ou telle discipline. Inutile souvent de vous focaliser sur les activités proposées. Mieux vaut privilégier le choix du lieu et l’ambiance !

Avant le départ

N’oubliez pas de lui préparer une valise complète en fonction du séjour, en ajoutant de quoi vous écrire, timbres compris ! Pensez à la crème solaire, aux lunettes de soleil et au maillot de bain. N’oubliez pas mouchoir en papier et K-way. En ce qui concerne l’argent de poche, à vous de juger selon le séjour et les habitudes. Mais évitez les objets de valeur (pas de téléphone portable ou d’appareil photo numérique !). Et sachez que votre enfant doit avoir tous ses vaccins à jour. S ’il doit prendre des médicaments, il faut donner son traitement aux animateurs en leur joignant une copie de l’ordonnance ou des consignes. Dans tous les cas, parlez-en avant le départ !
N’hésitez pas à lui envoyer du courrier et un petit colis pour lui montrer que vous ne l’oubliez pas. Mettez également à contribution grands-parents, cousins, oncles et tantes… cela vous évitera de lui écrire tous les deux jours la même chose. L’astuce : envoyez-lui une lettre avant son départ pour qu’il la reçoive le jour même de son arrivée. Et vous serez considérés comme les meilleurs des parents !
C’est beau comme une colo de Jean Houssaye, éditions Matrice.

 

Alors pourquoi partir en colo ?

Eh bien pour sortir, rire, s’amuser, s’éclater, jouer, se faire des copines des copains, découvrir, apprendre, et surtout avoir du plaisir et du bonheur à chaque instant… (Lucie 10 ans, Lucas 9 ans, Noémie 13 ans) 


Le centre de vacances, une expérience enrichissante pour les enfants

Il s'agit de faire vivre à des enfants une expérience différente de celle de leur cadre de vie habituel. Un séjour en centre de vacances c'est vivre en dehors du milieu familial. C'est apprendre à devenir grand !
Les relations sont basées sur l'échange, la confiance mutuelle, la prise de responsabilité.

En colonie, les enfants rencontrent d'autres jeunes que ceux de l'école ou du quartier. Autour d'un projet commun dont les adultes sont garants, avec des risques calculés, chacun apprend à être responsable de soi et des autres.
Par l'expérience de vie collective en internat, l'enfant rencontre aussi la vie sous tous ses aspects. Autant d'occasions de prendre conscience des réalités de la vie et d'en être acteur. Nous apprenons à l'enfant à être citoyen dans un monde à sa mesure, où il cherche le plaisir de vivre et partager des aventures avec d'autres.

Les enfants ont tous droit à des vacances de qualité
, particulièrement bien adaptées à leurs besoins :

  • besoin de santé : en changeant d'air, en mangeant sainement, en participant à des activités physiques, mais aussi en se reposant pour aborder la prochaine rentrée scolaire en pleine forme
  • besoin d'autonomie : en apprenant à faire seul avec l'aide de l'adulte
  • besoin de vie collective : en apprenant à vivre avec les autres, en se confrontant aux joies et aux difficultés du groupe. L'enfant apprend à faire avec les autres, à respecter les individus, à prendre des responsabilités pour se préparer à la vie en société
  • besoin de vacances éducatives : en découvrant de nouveaux horizons, en apprenant au travers de situations pratiques comment gérer son quotidien, son argent de poche ou organiser une activité
  • besoin de sécurité : c'est un souci permanent.
    sécurité physique : les différentes statistiques établies par l'Etat démontrent que les risques sont inférieurs en colonie qu'en vacances familiales par exemple
    sécurité affective : créer un climat de confiance où l'enfant est considéré comme un individu avant d'être considéré comme membre d'un groupe
  • besoin d'activités : variées, enrichissantes et répondant bien aux besoins des enfants qui augmentent leurs capacités en s'amusant
  • besoin aussi de vivre des vacances agréables entre copains !!
  • besoin de rire, faire la fête, jouer, s'amuser, faire les zouaves les fous et tout le reste qui trace le chemin de la joie de vivre.

 

Théorie sur l'enfant


La connaissance théorique est un outil qui peut faciliter mission d’éducation des enfants mais qui ne garantit en aucun cas son succès.
Un contact individualisé, seul, permet une connaissance réelle des enfants, l'animateur ne peut pas connaître les besoins propres de l'enfant sans l'observation minutieuse et attentive de celui-ci.

L'enfant est un être global :

  • L'enfant n'est pas un petit homme, mais plutôt un petit d'homme. Il a ses propres besoins en fonction de son âge, de sa propre évolution
  • à tout moment de sa vie, l'enfant n'est pas morcelable : le physiologique, le psychologique, l'affectif, le sexuel, le social, le culturel (...) forment un tout indissociable, l'évolution de l'un dépendant de tous les autres
  • la notion d'âge doit être entendue comme une évolution mentale de chaque individu et non pas comme l'âge civil

L'enfant n'appartient qu'à lui-même :

  • l'enfant ne peut être considéré comme un bien de l'adulte. L'enfant a des droits (convention des droits de l'enfant). Il a droit notamment, au respect de sa personne en fonction de ses besoins et de ses différences (physique, religieuse, raciale, origine sociale...)

L'enfant est un être social :

  • l'enfant naît, grandit et vit dans un milieu agissant. Il se transforme dans un tissu de relations aux autres
  • l'enfant évolue et prend en compte l'ensemble des situations physiques, affectives, morales et intellectuelles qu'il perçoit

 

Il existe des systèmes de relation (famille, école, amis, centre de vacances...), un enfant a donc plusieurs rôles. Il est important que l'enfant se repère dans un cadre de vie. L'enfant a des droits mais aussi des devoirs, c'est un citoyen en devenir. Dans sa relation avec les autres, l'enfant va dépenser 3 types d'énergie : l'énergie physique, l'énergie affective et l'énergie intellectuelle. Il doit pouvoir trouver dans son univers l'équilibre entre les dépenses et les apports d'énergies qu'il trouvera dans la nourriture, le sommeil et le plaisir de vivre.

Footer Logo - Chico Montessori Kindergarten
"Partir en colonie de vacances c'est voyager, rire, jouer, s'instruire, se faire des copains, pratiquer ses activités préférées, en découvrir d'autres. En un mot, le centre de vacances est un endroit de détente et un espace de liberté où l'on apprend à vivre ensemble"

Contacts

Email
  coloalterego ( @ ) hotmail.fr
Téléphone
03 88 87 20 86
Association Alter-Ego 
1, rue de la Croix
67310 HOHENGOEFT